Sybille | film

Sybille est le film de ma troisième année d’études à l’école de cinéma Mel Hoppenheim. L’œuvre de la maturité, si l’on veut.

Il y a un peu de Ma nuit chez Maud dans ce film. Un peu de Manhattan aussi. Beaucoup de mon histoire amour du moment. Des références à mon père. Et toute ma sensibilité.

C’est un film qui me rend un peu mélancolique parce qu’il évoque une période un peu compliquée de ma vie.

Mais c’est un beau film. Poignant, je crois. Cette jeune fille lumineuse, spontanée; cet homme poussiéreux, alourdi par ses regrets. Une situation étrange, à la fois triviale et extraordinaire. Ça parle de nous, les humains.


Synopsis: James, un professeur dans la cinquantaine, frappe un soir à la porte de Manon, une femme qu’il n’a pas vue depuis vingt-cinq ans. Manon n’est pas là et c’est sa fille Sybille qui l’accueille. Confus, mais intrigué par cette belle jeune fille, James entre. Ensemble, ils attendent le retour de Manon.

SYBILLE
Fiction, 18 min, tourné en Super 16mm | 2009

Présenté à l’École de cinéma Mel Hoppenheim.
🏅 Prix Technicolor, Concordia
🏅 Mention spéciale du jury, Rendez-vous du Cinéma Québécois 2010